La force de l'amour (Le toit de Gaïa)


La force de l’amour est le don que Dieu nous donne,

Les luttes deviennent alors moins dures quand on est deux,

Peut-être dans l’abandon de l’autre, une main aux cieux

Et un geste de respect pour que je me pardonne.

 

Offrir son existence pour le prix d’une victoire,

Si fragile, soit-elle, contre l’effacement de l’autre

Pour qu’à ses côtés, chaque pas devienne un espoir,

Un horizon que l’on entrebâille au versant d’une porte.

 

Rompre toutes ces souffrances par la seule alliance,

Celle que l’on se promet devant l’autel, réunis,

Le soutien à ma vie comme une unique évidence

Que la main de Dieu a tendu et a béni.

 

Dans l’amour de l’autre, elle marche à mes côtés,

Solitaires  ingénus, dans l’absolu de nous,

Où s’octroie à ma peine, mes doutes et mes regrets,

Blessures fragiles que je repousse envers et contre tout.

   

Offrir son existence pour le prix d’une victoire,

Si fragile, soit-elle, contre l’effacement de l’autre

Pour qu’à ses côtés, chaque pas devienne un espoir,

Un horizon que l’on entrebâille au versant d’une porte.

   

A Anne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site